DOSSIER EXPERT

Alopécie

Alopécie

lorem

Définition :
L’alopécie désigne de manière générale une chute de cheveux ou de poils sur n'importe quelle partie du corps. Considérée comme normale lorsque l'on perd jusqu'à 100 cheveux par jour, elle devient pathologique au-delà.
Alopécie :
Baisse de densité capillaire (diminution progressive du volume des cheveux).
Effluvium télogène :
anomalie du cycle pilaire qui aboutit à une chute rapide et excessive de cheveux.

L’alopécie, une condition fréquente

La chute de cheveux est plus fréquente chez les hommes mais les femmes sont aussi concernées. Elle touche environ 15% des hommes à l'âge de 20 ans, 30% à 30 ans et un sur deux à cinquante ans contre 30% des femmes à l’âge de 50 ans.

Nous perdons en moyenne entre 50 et 100 cheveux chaque jour. Des cheveux qui chutent pour être remplacés par d'autres :

La phase anagène est la phase de croissance du cheveu, elle dure 3 ans en moyenne (peut varier suivant le sexe et les individus). C’est la partie la plus longue du cycle pilaire.

La phase catagène ou phase de régression, qui dure en moyenne 3 semaines, phase pendant laquelle le cheveu cesse de pousser

La phase télogène ou phase de chute, qui dure en moyenne 3 mois : le cheveu tombe naturellement sous l’effet des frottements, des brossages et de la pression d’une nouvelle racine en formation dans le cuir chevelu. Un cycle de vie pilaire peut alors recommencer avec un nouveau cheveu.

C’est le cycle de vie normal du cheveu.

Quand consulter?

Vous devez consulter si vos cheveux se mettent à tomber sans raison apparente par poignées ou par plaques, ou si vous désirez expérimenter un traitement dans le but de masquer une calvitie.

Le diagnostic peut ensuite s’établir parfois à l’aide d’un trichogramme, qui consiste à prélever d’un coup sec quelques cheveux sur 3 zones spécifiques du cuir chevelu pour étudier les racines ou le diamètre des cheveux au microscope ou sur lecteur de microfiche. Il peut aider à retrouver la cause de certaines chutes de cheveux et permet également de quantifier l’importance de la chute et de suivre l'efficacité d'un traitement.

LES DIFFÉRENTS TYPES D'ALOPÉCIE

CHUTE DE CHEVEUX PASSAGÈRE OU EFFLUVIUM TÉLOGÈNE
Elle est temporaire et réversible. Elle est très fréquente et son apparition peut être due à de nombreuses raisons : accouchement, ménopause, changement de saison, fatigue extrême, régime alimentaire très strict, choc émotionnel, état dépressif, prise de médicaments, suite de chirurgie…Les cheveux tombent et sont ramassées « par poignées ». Si la « chute de cheveux » se prolonge au-delà de 3 à 6 mois seront réalisés : NFS, ferritinémie, TSH, permettant de rechercher une carence martiale, une dysthyroïdie
CHUTE DE CHEVEUX PERSISTANTE OU ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE
Elle correspond à 80% des chutes de cheveux persistantes. Elle touche en premier lieu les hommes (50% sont affectés à 50 ans) mais 15 à 20% des femmes sont également concernées au cours de leur vie. L’alopécie androgénétique est génétique (antécédents familiaux) et survient lorsque la concentration d’une hormone appelée dihydrotestostérone (DHT) est trop élevée. La DHT qui se lie aux récepteurs androgènes sur les follicules pileux va bloquer le cycle de croissance normal entrainant une diminution de l’épaisseur du cheveu puis sa chute.  Dans ce cas, contrairement à l’effluvium télogène, les cheveux ne tombent pas mais se raréfient.
ALOPÉCIE AERATA OU PELADE
Il s’agit d’une maladie auto-immunecontre les glandes pilosébacées qui peut survenir en cas de stress ou de problèmes émotionnels. Dans la plupart des cas, les cheveux repoussent après quelques mois.
TEIGNE
C’est une infection à champignons du cuir chevelu. Elle entraîne des plaques chauves circulaires associées à une desquamation (chute de petites écailles de peau) du cuir chevelu. Il persiste quelques zones recouvertes de cheveux cassants.

PRISE EN CHARGE DE L'ALOPÉCIE

A-Effluvium Télogène :

La repousse est spontanée et totale dans tous les cas

Le traitement privilégié est la supplémentation en AA soufrés, vitamines et minéraux : pour reconstruire un cheveu de qualité et aider à la repousse (par exemple Novophane Gélules)

 

B - Alopécie androgénétique chez l’homme

Topique:

  • Minoxidil solution cutanée 2%
  • Minoxidil solution cutanée 5%
  • Microgreffes
  • Perruques
  • Compléments capillaires

Per Os:

  • Finastéride 1mg/jour
  • Vitamines, acides aminés soufrés, minéraux (Novophane Gélules)

 

 

C - Alopécie androgénétique chez la femme

Topique:

  • Minoxidil solution cutanée 2%
  • Microgreffes
  • Perruques
  • Compléments capillaires

Per Os:

  • Vitamines, minéraux, acides aminés soufrés (Novophane Gélules)

CONSEILS LORSQUE L'ON PERD SES CHEVEUX

  • Laver ses cheveux dès qu’ils sont sales. Contrairement aux idées reçues, cela n’est pas une cause aggravante de la perte de cheveux à condition d’utiliser un shampooing doux adapté
  • Ne pas fumer - Ne pas boire
  • Eviter le soleil excessif et les UV
  • Eviter frictions, brossages énergiques, chaleur (sèche-cheveux ou fer à friser), tractions répétées ou chroniques
  • Limiter coloration ou décoloration à une fois par mois maximum et ne pas associer à une permanente ou à un défrisage
  • Avoir une alimentation équilibrée (fer, vitamines et acides aminés soufrés)

FAQ

    1. Masser le cuir chevelu ralentit-il la perte de cheveux ? Oui, le fait de masser le cuir chevelu stimule la microcirculation sanguine. Cela permet de mieux nourrir les racines du cheveu, de faciliter l'élimination des toxines qui sont stockées dans les vaisseaux et les excès de sébum qui pourraient étouffer le cheveu
      1.   Est-il vrai que couper les cheveux accélère leur repousse ? Malheureusement cela est faux. Cependant, couper ses cheveux régulièrement permet de les garder en bonne santé.
      2.   A partir de quel moment une perte de cheveux devient-elle préoccupante ? Retrouver une dizaine de cheveux chaque matin sur son oreiller n’est pas alarmant, il est normal de perdre en moyenne 50 à 100 cheveux par jour. En revanche, au-delà, il faut consulter un dermatologue.

      Références bibliographiques

      • L’alopécie. http://dermato-info.fr/article/L_alopecie
      • Troubles des phanères : alopécie. Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A204—A208
      • Shapiro, J. (2007). Hair loss in women. New England Journal of Medicine357(16), 1620-1630.
      • Ludwig, E. (1977). Classification of the types of androgenetic alopecia (common baldness) occurring in the female sex. British Journal of Dermatology97(3), 247-254.
      • www.vulgaris-medical.com/encyclopedie-medicale/alopecie
      • www.passeportsante.net/fr
      • www.abimelec.com/chute-de-cheveux.htm
      • Gilhar, A., Paus, R., & Kalish, R. S. (2007). Lymphocytes, neuropeptides, and genes involved in alopecia areata. The Journal of clinical investigation117(8), 2019-2027.
      • Centre Sabouraud 

      DOSSIER EXPERT, VOIR AUSSI :

      lorem

      Notre comité d'expert vous en dit plus

      sur

      le Molluscum contagiosum.

      Notre comité d'experts vous en dit plus

      sur

      l'hyperpigmentation épidermique.

      ACM/ Best-sellers

      ACM : LA PRESSE EN PARLE